Le loup

Découvrez un animal mystérieux et fascinant

Le loup en Lozère

Depuis la nuit des temps le loup exerce sur les hommes une incroyable fascination. Encore aujourd’hui, il déchaîne les passions et provoque un clivage entre les partisans de son retour et ceux qui refusent son arrivée sur le territoire. D’aucuns considèrent sa présence incompatible avec l’activité agropastorale, tandis que d’autres pensent que le grand prédateur a sa place en France. Au sein d'un territoire profondément ancré dans l'agropastoralisme, sa place en Lozère entraine un débat qui cristallise les tensions.

« Meilleur ennemi de l’Homme », le loup est depuis des millénaires associé à de nombreuses légendes. Il est aussi le premier animal domestiqué par l’Homme, il y a au moins 33 000 ans, pour devenir progressivement le chien que nous connaissons aujourd’hui. Il faisait autrefois partie du quotidien des habitants de la Lozère, qui en faisait l’objet de nombreux contes et anecdotes effrayantes. Il apparait cependant que le nombre d’attaques sur l’Homme étaient extrèmement raraes, et que celles-ci survenaient probablement lors des longs hivers glacials, ou bien lorsque les guerres incessantes laissaient sur leur passage des cadavre sans sépulture qui leur donnait le gout de la chair humaine. Toujours est-il que sur le sauvage plateau de l’Aubrac, les sombres forêts qui accueillaient des meutes de loups paraissaient bien hostiles au voyageur esseulé. Imaginez-vous alors traverser ce territoire sauvage à la nuit tombée, au son des hurlements qui s’élèvent à lueur de la lune …

Le loup avait déjà presque entièrement disparu de Lozère dans les années 1930, décimé par la population qui le considérait nuisible.  Officiellement, le dernier loup tué en Lozère le fut le 20 juin 1977 sur la commune des Salces par un agriculteur lozérien. Des loups italiens sont ensuite revenus en France en passant par les Alpes et se sont progressivement répartis sur le territoire français.

On retrouve le loup sur de nombreux continents. Comme toutes les autres sous-espèces, le loup gris d'Europe possède une vie sociale particulièrement développée. Il vit en meute de 4 à 6 individus en moyennes, répartie sur un territoire de 200 à 300km carré. Cette meute est très hiérarchisée : elle est dirigée par un couple « dominant » monogame, qui restera ensemble jusqu’à la fin de sa vie. A l’état sauvage, la durée de vie du loup gris se situe entre 5 et 6 ans, sa mort étant le plus souvent causée par la chasse ou par d’autres loups, tandis qu’en captivité ils peuvent parfois atteindre plus de 15 ans.