Le brâme du cerf - English

à l'automne sur l'Aubrac

Comment assister au brâme du cerf sur l'Aubrac ?

Différents organismes proposent de vous accompagner ... la fédération de chasse, l'ALEPE, des guides de randonnées, des gîteurs ... contactez-nous pour en savoir plus !

A quelle période assister au brâme du cerf ?

A l'automne, entre la mi-septembre et la mi-octobre.

Peut-on l'écouter ailleurs en Lozère ?

Oui, il y a aussi des cerfs dans les Cévennes et quelques uns sur les Grands Causses.

L'automne en Lozère

Ramasser des champignons, profiter de la forêt, de ses odeurs de pétrichor et de ses camaïeux de rouges-orangés, faire des confitures, manger des marrons grillés … autant de raison d’apprécier l’automne. La fin de l’été est le prélude de longues nuits et de courtes journées passées à sillonner les bois. La forêt semble se préparer au doux sommeil de l’hiver, et dans un dernier élan, les bois s’animent de toutes parts tandis que les feuilles séchées se détachent des branches pour se déposer à terre et tapisser le sol humide. Certains se préparent à l’hibernation, d’autres se constituent des réserves pour surmonter l’hiver qui vient. Pour les « rois de la forêts » en revanche, c’est le temps des amours.

Une expérience hors du commun !

Ecouter le brâme du cerf est une expérience inoubliable, tous les chanceux l’ayant déjà vécu vous le confirmeront. Les cerfs sont des animaux grégaires. Ils vivent en troupeau généralement composés d’un mâle et de plusieurs biches, parfois jusqu’à 30 ! En automne, les femelles sont en chaleur et les mâles sont en rut. Ils surveillent alors jalousement leurs harems et défendent leurs droits aux sons de cris gutturaux qui percent la forêt. De vaillant jeunes cerfs essayeront de détrôner les anciens et de leur voler les biches de leurs hardes. C’est cette période très éprouvante : surveillance constante, combats, excitation … certains iront jusqu’à perdre jusqu’à 20 pour cent de leur poids.

Le brâme en Lozère, sur l'Aubrac

Les bois de l’Aubrac sont peuplés de nombreuses hardes. C’est au crépuscule qu’on a le plus de chance d’assister à ce grand spectacle de la nature. Le plus sûr est de partir avec un guide qui connait la forêt, la localisation des cerfs mais aussi les consignes de sécurité à respecter. En effet, l’animal de nature discrète peut devenir moins timide à cette période. A la tombée de la nuit, on s’immisce donc entre les bois le long des sentiers de la forêt, à l’affut des brâmes. Entendre s’élever dans les airs les cris du plus grand animal sauvage de nos contrées alors que la pénombre s’installe autour de nous est une expérience presque mystique. Parfois, les cerfs se répondent, et vont même se défier. On peut alors entendre leurs bois qui s’entrechoquent violement, mais rassurez-vous, la plupart de ses combats ne sont pas mortels. Avec beaucoup de prudence et de discrétion, il est parfois possible d’apercevoir les majestueux animaux, mais le seul son de leurs impressionnants brâmes vaut le déplacement.  

 

  • Un cerf qui brame en Lozère sur l'Aubrac.
  • Un cerf en Lozère