Mandement de Nogaret

Sur les contreforts de l'Aubrac, le Mandement de Nogaret ...

Découvrez le Mandement de Nogaret sur les contreforts de l'Aubrac

Durant une longue période s’étalant du Moyen-âge à la révolution de 1789, le Gévaudan était composé de 8 baronnies, auxquelles on pouvait rajouter les "comtors" de Montfferand, qui possédaient entre-autres le Mandement de Nogaret constitué des communes de  Saint-Germain du TeilSaint-Pierre de Nogaret et de Trélans. Celui-ci est rattaché à la couronne du roi de France dès 1258, et bénéficiait d’un statut particulier qui lui donnait le droit d'être représenté aux États Généraux du Gévaudan.

Le Mandement de Nogaret s’étendait du Mailhebiau jusqu’à la vallée du Lot. Il était composé de petits plateaux cultivés et de vallées encaissées où se trouvaient  des habitations accessibles uniquement par d’étroits sentiers. Il constituait ainsi un territoire quasiment imprenable par les envahisseurs, revêtant  une fonction défensive importante, en permettant notament de contrôler les axes de circulations en provenance du Rouergue et de l’arrière-pays vers la Vallée du Lot.

Le château situé en contre-haut du village mort de Nogaret, siège du Mandement pendant des siècles, n'est plus que ruines depuis bien longtemps, quant au château de Montferrand, ses ruines sont toujours visible sur l'éperon qui domine le Lot et le plan d'eau de Booz.