-A +A

Les vaches Aubracs

Découvrez l'emblème du plateau

 Avec son pelage ocre, ses grandes cornes en forme de lyre élancées vers le ciel et ses yeux qui paraissent maquillées de khôl, la vache Aubrac est reconnaissable entre toute. Réputé pur sa beauté mais aussi sa robustesse, elle est l’emblème du plateau. Venez admirer les immenses troupeaux qui paissent dans les riches pâturages de l’Aubrac, figures indispensables du tableau qui compose le paysage si singulier de ce territoire, et venez avec nous fêtez leur arrivée avec nous lors de la transhumance du mois de mai.

La vache Aubrac est née sur le plateau, elle est donc parfaitement adaptée aux rudes conditions climatiques qui y règnent : vent, froid, écart de température brutaux … Elle est ainsi réputée pour sa rusticité. Elle est peu exigeante en nourriture et est capable de consommer des fourrages de maigre qualité avant de se rassasier de l’herbe foisonnante. Facile à élever, elle demande moins de travail que certaines races bovines pour son éleveur : elle s’accommode très bien en saison estivale de sa vie en autonomie dans les immenses pâturages de l’Aubrac.

Autrefois, les Aubracs étaient surveillées par les buronniers qui les trayaient afin de produire du laguiole et de la tomme. Elles sont maintenant destinées presque exclusivement à la production de viande, à la fois en pure race et en croisement avec d’autres taureaux. La mère donne naissance à un veau par an, la plupart du temps en toute autonomie. Ce dernier est robuste dès sa naissance et passe les premiers mois de sa vie dans les pâturages de l'Aubrac, auprès de sa mère.