Banassac-Canilhac

Découvrez le village de Banassac-Canilhac

Banassac

Banassac est un village limitrophe de La Canourgue. Centre majeur d’influence du pays Gabale à l’époque Gallo-Romaine, il deviendra même la deuxième ville la plus importante de Lozère derrière Javols, pendant les trois premiers siècles de notre ère. Sa prospérité est liée à l’époque aux ateliers de céramiques et de poteries sigillées. Il deviendra par la suite un important centre de production de monnaie mérovingienne. Si l’Histoire a voulu que son influence soit à partir du VIIème siècle éclipsée par celle grandissante du village de La Canourgue et de son monastère, le village subsistera jusqu’à nos jours. Portant désormais le nom de « Banassac-Canilhac » puisqu’elle fut récemment rattachée à la commune voisine de Canilhac, la commune est toujours à l’heure actuelle vivante et dynamique, grâce à ses habitants, ses écoles, ses associations et ses commerces. Elle a su également préserver les traces de son passé et recèle des trésors de patrimoine de tous les âges.

  • Le Musée de Banassac à la Mairie
  • Exposition "Vous avez dit poterie ?" à la Mothe
  • Maison du Commandeur
  • Eglise Saint-Medard

Canilhac

Situé dans la Vallée du Lot en bordure du Causse de Sauveterre, le petit village de Canilhac, portant désormais le nom de Banassac-Canilhac après avoir fusionné il y a peu avec la commune proche de Banassac, fut le siège pendant de nombreux siècles de l’une des huit baronnies du Gévaudan : celle des seigneurs de Canilhac, l’une des plus puissantes de la région. S’étendant du Rouergue, actuel Aveyron, au Gévaudan où ils possédaient plusieurs châteaux, elle régnait sur un territoire très vaste et contrasté. Elle connut maintes péripéties au cours des siècles. Le château que vous pouvez aujourd’hui observer à Canilhac était déjà en ruines au XVIIème siècle. Il a pu cependant bénéficier d’une restauration récente qui a permis de stabiliser son état. Venez-donc découvrir l’histoire de cette baronnie et marcher sur les pas de cette célèbre famille Gévaudanaise.


Nul besoin de se demander, quand on admire le panorama que nous offre la vue du château, pourquoi les seigneurs avaient choisi de faire de cet endroit le chef-lieu de leur baronnie. Un vaste territoire s’étend en effet sous nos yeux. Encré aux pieds du Causse de Sauveterre le château surplombe la Vallée du Lot qui serpente jusqu’à la porte du Rouergue où les Canilhac possédaient le château de Saint-Laurent d’Olt. On aperçoit au loin les confreforts de l’Aubrac, où ils avaient également autorité sur quelques terres. Ainsi, de son promontoire idéalement situé, la famille Canilhac pouvait régner sur sa grande baronnie.

  • Ruines du châteaux de Canilhac
  • Eglise Saint-Vincent
  • Four à Pain
  • Croix de Malte