Mende

à la découverte de la Capitale lozérienne

Découvrez Mende, la capitale Lozérienne

Mende, avec ses 12 000 habitants, est la ville la plus importante de la Lozère. Située dans la haute Vallée du Lot, elle jouie donc d'un climat plus avantageux que les hautes terres du Gévaudan, avec un ensoleillement similaire à celle de Toulouse avec environ 2069 heures de soleil par an. La ville est blottie entre différents causses qui forment des barrières naturelles. De ces causses, le Mont Mimat est le plus imposant.

La capitale Lozérienne a, malgré son statut, gardé le charme simple et discret d'une cité médiévale construite autour de sa cathédrale gothique - Notre- Dame-et-Saint Privat. La fondation de Mende date du Moyen Age, et on ne la retrouve citée pour la première fois qu’à la fin du VIème siècle par Grégoire de Tours dans son « Histoire des Francs ». Ce texte parle du martyre de Saint Privat, le premier évêque des Gabales, qui serait à l’origine d’un pèlerinage vers l’ermitage abrité par le Mont Mimat où il s’était retiré. Le mont est de nos jours surplombé par la croix de Saint Privat. C’est à son pied que se situe la zone de la Vabre, où au fil du XX° siècle l’urbanisation à commencé, on y retrouve les premiers vestiges d’habitations de la ville.

 

L'Histoire de Mende

La ville de Mende s’est construite en bord du Lot, mais le Lot n’est pas la seule présence d’eau dans la ville. Ces sources ont d’ailleurs souvent été canalisées et alimentent le réseau d’eau souterrain de la ville visible en surface par le biais des nombreuses fontaines, ainsi qu'un ancien lavoir : Le lavoir des Calquières, classé Monument Historique. En 1161, Mende est sous la suzeraineté du roi de France, c’est à partir de cette époque que les remparts de la ville sont construits. Au XIVe siècle, le Pape Urbain V, fait commencer les travaux de la Cathédrale, qui s'achèveront 1467. Deux générations plus tard les remparts sont supprimés car les habitations souhaitaient « que l’air circule mieux ». De nos jours, un boulevard a remplacé les remparts, et le centre ville est principalement occupé par des magasins et artisans. Le XXe siècle est marqué par le début d'un certain déclin économique. La fin progressive de l’industrie lainière, ainsi que la première et seconde guerres mondiales on progressivement dépeuplé la ville, qui commence depuis quelques année à gagner de nouveaux habitants.

Les animations de Mende

Vous pourrez apprécier, la beauté de son centre historique, la splendeur de sa cathédrale gothique, mais aussi la douceur de vivre de Mende qui propose une multitude d’activités de pleine nature ainsi que des événements sportifs et culturels.

Mende fut élue la ville la plus sportive de France. A proximité de la ville, le Causse de Mende est le terrain de jeu des Mendois, pour les multiples activités proposées : terrain de jeu, accrobranches, via ferrata... Chaque année vous pourrez retrouver le Trèfle Lozérien : course motocycliste se déroulant sur 3 jours au départ de Mende et dans toute la Lozère. Elle fait partie des plus connues des classiques d’Enduro en France. Elle se déroule le dernier week-end de mai. Ou bien encore, le semi marathon du Marvejols Mende qui se déroule sur un distance supérieure à la distance habituelle du semi-marathon (22.400 km). Il se déroule  aux alentours du dernier week-end de juillet.

Mende est traversé par le chemin Urbain V (GR670), retraçant l’itinéraire emprunté par le Lozérien Guillaume de Grimoard, nommé pape en 1362, qui relie Nasbinals en Aubrac à la cité d’Avignon.