Château de Dolan

A la découverte du mystérieux château de Dolan

Le château de Dolan dans les Gorges du Tarn

Sur la route qui mène de Saint-Rome-de-Dolan aux Vignes, sur une plateforme surplombant le Tarn entre deux ravins, se trouvent les ruines du Château de Dolan. Mentionné au XI ème siècle comme fief de la famille de Sévérac en Rouergue, il sera donné en hommage à l’évêque de Mende au plus tard au XIIIème siècle.

Sous le règne d’Henri IV, la baronne de Dolan, Mme de Castelnau, veuve de Louis d’Arpajon, seigneurs du château de Sévérac, ne vient que rarement à Dolan. Secrètement néo-protestante, elle invita un soir 14 prêtres des environs. Après le repas, elle les conduisit sur la terrasse du château : « Apostasier ou mourir » dit-elle à x pauvres malheureux, qui choisirent la mort. Le fils unique de Madame de Castelnau fera construire plus tard une chapelle expiatoire sur les lieux de la tragédie, dont il ne reste aujourd’hui que les fondations. Une petite croix en fer témoigne encore de ce jour funeste.

Le château fut victime d’un incendie. Il semblerait que ce soit les riverains, exaspérés par le joug que leurs maîtres faisaient peser sur eux, qui décidèrent, un jour qu’ils étaient absents, de le faire brûler.

Attention, les abords du château sont non sécurisés, sa visite est par conséquent interdite.