-A +A

Dolmens et menhirs des Grands Causses

Marchez sur les traces des nos ancêtres, entre les dolmens, menhirs et baumes ...

Les Grands Causses peuvent paraîtres bien dépeuplés à ceux qui s’y aventure pour la première fois. Pourtant, des civilisations s’y sont succédés depuis la nuit des temps. Les populations du néo­lithique nous ont légué par centaines des monuments mystérieux et emblématiques de cette époque : les mégalithes. Ainsi, les dolmens et les menhirs sont ici légion. Comment ne pas s’émouvoir devant ces lieux de sépulture et de cé­rémonies païennes, qui sont désormais les témoins silencieux de ces pratiques oubliées ? Retrouvez-les au détour des chemins mais également à la Maison des Dolmens de Buzeins.

On retrouve également de nombreux vestiges de cette époque dans les baumes (“grottes” en occitan).  La grotte des Baumes Chaudes est mondialement connue par les spécialistes pour avoir été un habitat de la civilisation chasséenne : les premier chasseurs-cueilleurs. Fouillée par le Célèbre docteur Prunière entre 1875 et 1883, elle a révélé un ossuaire de plus de 300 individus. Ils étaient de petite taille, avec des caractéristiques morphologiques bien distinctes : face étroite et allongée, front bombé et nez saillant, ce qui mènera l’anthropologue P. Broca à parler de « race des Baumes Chaudes ». Cette théorie fut bien vite décriée. Aujourd’hui, les ossements sont conservés au Musée de l’Homme à Paris, et les scientifiques penchent toujours entre l’hypothèse d’un groupe d’individus sans spécificité particulière ou un groupe originaire d’aquitaine ou de méditerranée. Des dizaines de ses individus porte des traces de trépanation, dont on ne sait si elle fut un acte médical ou culturel, la plupart des individus ayant étonnement survécues à ce traitement.