Saint-Georges de Lévéjac

Découvrez le pittoresque village de Saint-Georges de Lévéjac

Découvrez le village de Saint-Georges-de-Lévéjac sur le Causse de Sauveterre

Saint-George de Lévéjac est un village situé sur le Causse de Sauveterre, tout près du Point Sublime. L’Histoire du village remonte aux origines du christianisme dans cette région. Au VIème siècle, Saint-Hilaire, évêque de Mende, fait construire un oratoire dédié à Saint-Pierre à l’emplacement des Baumes, dans les Gorges du Tarn. Il fut remplacé au XIème siècle par une église desservant les habitants des Gorges et du Causse de Sauveterre jusqu’à la Piguière. Il fallait cependant établir un oratoire sur le Causse, pour répondre aux besoins du peu d’habitants qui vivaient sur ce plateau aride. Jusqu’au XIIIème siècle, l’oratoire Saint-Georges sera une simple dépendance de l’église Saint-Pierre, mais les rôles s’inverseront peu à peu au fur et à mesure que les Causses se peuplent. L’église de Saint-Pierre et rattachée à celle de Saint-Georges en 1700, puis détruite en 1866. L’église de Saint-Georges fut particulièrement prospère au Moyen-Age, formant un prieuré rattaché au Monastère Saint-Martin de La Canourgue.  

Un bâtiment à l’entrée du village témoigne de l’époque ou le village abritait une congrégation de sœur. Les sœurs du Sacré-Cœur furent les premières à fréquenté la bâtisse, ancienne auberge Boisset. En 1899, elles s’uniront à la congrégation de la Providence de Mende. Le couvent restera fréquenté jusqu’en 1980, et de nombreuses filles de la région vinrent y faire leurs études. Le presbytère de l’église est aménagé en gîte ruraux.  Au cours du XIXème siècle, Saint-Georges est l’endroit le plus peuplé du Sauveterre, notamment grâces aux hameaux de Soulages, qui possédait sa propre chapelle. Aujourd’hui, ce dernier est particulièrement bien restauré et constitue un exemple pittoresque de hameau caussenard préservé.