-A +A

Saint-Pierre de Nogaret

Découvrez le paisible et pittoresque village de Saint-Pierre-de-Nogaret

Le village de Saint-Pierre de Nogaret sur les contreforts de l'Aubrac

La commune de Saint-Pierre de Nogaret s’étend sur 14 km de longueur et sur 5 km de largeur. Elle est située entre la Vallée du Lot et les Monts d’Aubrac. Le village maintenant abandonné de Nogaret, un peu au sud de Saint-Pierre de Nogaret, fut le siège du « Mandement de Nogaret ». 

Le Mandement de Nogaret

Durant une longue période s’étalant du Moyen-âge à la révolution de 1789, Saint-Germain du Teil constitue avec les communes actuelles de Saint-Pierre de Nogaret et de Trélans le « Mandement de Nogaret ». Celui-ci est rattaché à la couronne du roi de France dès 1258. Il s’étendait du Mailheubiau jusqu’à la vallée du Lot. Il était composé de petits plateaux cultivés et de vallées encaissées où se trouvaient  des habitations accessibles uniquement par d’étroits sentiers. Il constituait ainsi un territoire quasiment imprenable par les envahisseurs, revêtant  une fonction défensive importante, en permettant notament de contrôler les axes de circulations en provenance du Rouergue et de l’arrière-pays vers la Vallée du Lot.

Le village mort de Nogaret

Nogaret se situait jadis sur les bords du Doulou, dans le fond d’une Vallée profonde. Le site devait comprendre une dizaine d’habitations, un moulin, trois fours à pain et une chapelle mariale. Le château féodal qui était le siège du Mandement de Nogaret est depuis longtemps en ruine.

La Chapelle de Nogaret

Avant 1307, il existait déjà une chapelle mariale, édifiée au dessus du château. En 1427, Pierre Rigal établit une chapelle sous le vocable de la Vierge et de Saint-Thomas de Cantorberry. Vers 1772, l'édifice s’écroule et en 1775 un chapelle plus petite fut reconstruite pour abriter la statue de bois de Notre-Dame, retirée de l’église écroulée. Le culte et le pèlerinage ancêtraux furent alors repris jusqu’à la révolution, après laquelle la chapelle fut  fermée et la statue cachée dans une grotte par une habitante du village. Celle-ci mourut sans avoir dévoilé son secret et quand la chapelle fut réouverte ce fut sans la statue. Elle fut retrouvée par hasard et replacée dans la chapelle, mais dans un état de détérioration avancé, elle dû être remplacée par une statue de Vierge en bois de chêne. En 1875, on construit une chapelle plus vaste avec les dimensions de celle du 14ème siècle.  En 1895 la voûte s’effondra de nouveau mais le sanctuaire fut restauré grâce aux membres de l’association « Les amis de la chapelle Nogaret ». Il accueille chaque année, au début du mois de septembre, un pèlerinage en l’honneur de Marie.