Aubrac

Aubrac et sa domerie

Aubrac est le village le plus élevé du Département de l’Aveyron. Avec un climat montagnard, les hivers y sont rudes et longs et apportent un froid intense et des tourmentes de neige, tandis que l'été y est ensoleillé.  Ce village doit son existence à la création d’un hôpital monastique qui fut d’abord un refuge pour les pèlerins en route pour Saint Jacques de Compostelle. La cloche dite « des perdus » ou « des égarés », abritée dans le clocher de l’église, servait pendant la période de fonctionnement de l’hôpital à guider les pèlerins ou voyageurs traversant le plateau par mauvais temps.

L’existence d’Aubrac, remonte au XIIe siècle et son histoire est indissociable du pèlerinage vers Saint Jacques de Compostelle puisque que le village a été bâti à proximité d’une voie de passage d’origine antique empruntée pour la traversée du plateau de l'Aubrac : la Via Podiensis, qui est aujourd‘hui une des voies les plus fréquentées par les pèlerins en France. Les chemins de Compostelle ont été classés au Patrimoine Mondial de l’Humanité  de l’Unesco en 1998. Le tronçon passant par le village d’Aubrac a quant à lui été classé « Bien Naturel » pour sa diversité faunistique et floristique.

La Domerie* d’Aubrac, duquel le village a hérité son nom, trouverait son origine du latin " Alto Braco " : lieu élevé, mais aussi du rouergat "brac" signifiant "boue", en raison des nombreuses tourbières et zones marécageuses présentes sur le territoire. Le nom a par la suite été transmis au plateau ainsi qu’à la race bovine Aubrac. Il ne reste aujourd’hui que trois des nombreux bâtiments qui composaient l’ancienne dômerie, dont L’église Notre Dame des Pauvres classée Monument Historique, la «  Tour des Anglais », ainsi qu’une partie des bâtiments de l’ancien hôpital.

*Domerie : nom donné aux monastères dont l’abbé avait le titre de dom.

Le village prend son essor également en tant que lieu d’habitations. Celle-ci seront toutes construites autour du monastère. Aubrac est aujourd’hui un des principaux centres touristiques du plateau d’Aubrac, en dépit d’une population permanente faible. Suite à cet essor, se créée une foire aux jeunes animaux d’élevages et aux animaux de traits, qui se tient chaque année le 3 octobre. Une fête de la transhumance se déroule également chaque année le week-end le plus proche du 25 mai, date de montée en estive des troupeaux lorsque la fabrication du fromage de Laguiole était effectuée dans les burons.